Rougeurs

Les rougeurs du visage sont l’apanage des peaux sensibles, ces peaux qui se singularisent par une réactivité exacerbée de la peau et des vaisseaux cutanés.
L’avis de notre médecin
Questions / Answers
  • Les rougeurs se produisent souvent chez des personnes qui ont un type de peau particulier, appelé "peau vasoréactive". Comme la couleur de la peau, la vasoréactivité est un terrain familial et elle est particulièrement fréquente dans certains pays (comme l’Ecosse).

  • Sur ce terrain favorisant, plusieurs circonstances déclenchent les “flushes“ (rougeurs et bouffées de chaleur). Par exemple les repas trop chauds, trop épicés, trop rapides.

  • Non ! Bien au contraire… Attention aux coups de soleil et à l’effet “chaleur“. Il convient de ne pas trop s’exposer au soleil et d’utiliser systématiquement des crèmes solaires d’indices élevés.

  • Les antibiotiques conseillés dans la rosacée appartiennent à la famille des tétracyclines. Ils sont connus depuis plusieurs dizaines d’années et leur maniement est familier à tous les médecins. De très nombreuses personnes (par exemple les acnéiques) ont été traitées pendant des périodes de plusieurs mois et la bonne tolérance de ces médicaments est bien établie.
    Votre médecin vous informera sur les principaux effets secondaires possibles, qui sont très rares.
    Prudence : les tétracyclines peuvent augmenter la sensibilité au soleil (et sont contre-indiquées chez la femme enceinte et chez les enfants).

  • Les lasers (il en existe plusieurs variétés) permettent de coaguler les vaisseaux dermiques et de diminuer les rougeurs. L’amélioration de la couperose et des rougeurs permanentes est très appréciable. L’intervention n’est pas totalement indolore : on ressent une sensation de brûlure ou de picotement, pendant plusieurs minutes.
    Certaines techniques (refroidissement, crème anesthésique) permettent d’y remédier.

  • Il s’agit d’un acte esthétique, non pris en charge par la Sécurité Sociale.
    Avant de prendre votre décision vous pouvez préalablement vous faire préciser le coût de l’intervention, les bénéfices et les conséquences immédiates (bleus, gonflements) que vous pouvez en attendre, le nombre et la fréquence des séances ainsi que les soins post-laser à prévoir.

Rougeurs

Les peaux sensibles ont en commun de réagir rapidement et excessivement à un changement de température, au froid, au vent, à des produits d’hygiène ou de toilette irritants, à des soins inadaptés …
Les rougeurs sont plus ou moins intermittentes, mais toujours désagréables et gênantes.
Elles n’épargnent aucun type de peau : elles touchent autant les peaux sèches que les peaux grasses ou mixtes.


Une question de degré

  • La rougeur intermittente : le “flush“ : c’est une réaction de vasodilatation aiguë qui peut être due :

- Le plus souvent à une situation banale ou un peu « stressante » : une interrogation pour un étudiant, un entretien d’embauche, une conversation affectivement émouvante ou conflictuelle…
- A un changement de température, qui sollicite la circulation du sang au niveau du visage.
- A une alimentation trop chaude, des boissons alcoolisées ou certains aliments (épices, moutarde...).
- Rarement, à une maladie générale. Parlez-en à votre médecin, il vous prescrira, si besoin, les examens nécessaires.

  • La rougeur intermittente qui devient permanente : l’érythrose

Pendant un flush, les vaisseaux du visage se dilatent rapidement, puis reviennent à la normale.
A la longue, les rougeurs peuvent devenir permanentes, notamment au niveau des joues. C’est ce qu’on appelle l’érythrose.

  • L’érythrose qui s’accentue : la couperose.

Certains vaisseaux sont plus dilatés que d’autres et se voient même à l’œil nu. Ces petits vaisseaux rouges (ou télangiectasies pour votre médecin) constituent ce qu’on appelle communément la couperose.

  • Des boutons apparaissent :  la rosacée.

Dénommée autrefois « l’acné rosacée », parce qu’en plus des rougeurs, elle comporte des boutons qui rappellent l’acné des adolescents.
Des boutons blancs (pustules) particulièrement disgracieux sur le visage…


Les soins

Heureusement, tous ces cas se traitent…
Pour être efficace, votre médecin commence par éliminer les maladies de peau qui peuvent entrainer des rougeurs du visage. Comme la dermatite atopique, la dermatite séborrhéique, les eczémas de contact et les dermites d’irritation…
Puis, selon le cas, il fait appel à :

  • des soins dermo-cosmétiques actifs sur la dilatation des vaisseaux du visage, comme le ruscus, par exemple, d’origine végétale. Dans tous les cas, une utilisation prolongée est nécessaire pour obtenir un résultat satisfaisant.
  • des antibiotiques par voie orale (les tétracyclines sont les plus utilisées).
  • des traitements locaux,  le plus souvent du métronidazole.
  • des électrocoagulations qui permettent de coaguler les vaisseaux dilatés.
  • des lasers vasculaires, plus récemment, qui permettent des actions plus profondes et réduisent les risques de cicatrices.


Envoyer par mail
Inscrivez-vous à notre newsletter

Profitez des conseils personnalisés, d'offres spéciales et d'informations sur vos produits préférés.

Vous êtes maintenant inscrit à notre newsletter.

Please enter an email address.

Noter ce produit de 1 à 5
Rougeurs
Valider

Recherche en cours

Login requis

Connectez-vous à votre compte ou inscrivez-vous pour sauvegarder cette information


Me connecter ou créer un compte