Peau et eczéma

Eau Thermale Avène répond à vos questions

Quand la peau s'emballe, démange, dérange, quand elle fait souffrir, comment l'apaiser ? Comment trouver le répit ? 10 Questions au Dr Ariadna Ortiz-Brugués, dermatologue et directrice médicale de la marque Eau Thermale Avène et Joëlle Nonni, responsable des ateliers d'éducation à la santé de la peau de la Station thermale d'Avène.

Vos questions

C'est vraisemblablement le cas pour l'eczéma atopique, une maladie inflammatoire de la peau qui débute en général dans la toute petite enfance. Il semble que cette dermatite soit associée à des prédispositions génétiques qui affectent la barrière cutanée. Rendue plus perméable, la peau faciliterait la pénétration des différents allergènes de l'environnement dans l'organisme, entrainant une sur-réaction du système immunitaire. Mais il existe un autre type d'eczéma, l'eczéma de contact ou dermatite de contact, qui lui apparaît en l'absence de tout terrain génétique favorable et se manifeste lorsque la peau est directement en contact avec une substance allergène précise.

Eczéma atopique et eczéma de contact présentent à peu près les mêmes types de lésions cutanées : rougeurs, irritations, peau sèche (xérose), vives démangeaisons, parfois suintements. Mais contrairement à l’eczéma de contact, l’eczéma atopique n'est pas déclenché par un seul produit particulier généralement identifiable, mais par différents facteurs environnementaux et endogènes. C'est une maladie chronique qui évolue par poussées.

Un eczéma atopique n'est pas forcément synonyme d'allergies, mais il est souvent associé à un terrain allergique et donc à un risque accru d'allergies alimentaires, de rhinite ou de conjonctivite allergiques. Il reste donc préférable d’éviter les environnement allergisants (poussière, plumes, poils d’animaux domestiques…).

La prise en charge de l’eczéma est très codifiée et les solutions thérapeutiques varient selon la sévérité des symptômes : sécheresse, rougeurs, démangeaisons, squames ... Dans tous les cas, l'application quotidienne d'un émollient est le premier soin à apporter dans l’eczéma atopique. Il diminue la sécheresse cutanée intense et calme les sensations de démangeaisons. En cas de crises, la prescription de dermocorticoïdes reste le traitement de référence pour traiter l'inflammation.

L'eczéma est une manifestation cutanée souvent multifactorielle. Mais l'anxiété, les tensions peuvent être des facteurs déclencheurs de crises et de démangeaisons. Favorisez l’activité physique si vous le pouvez, la lecture, la musique, la respiration abdominale, etc. pratiquez la relaxation et des activités de détente qui vous conviennent.

Les soins quotidiens peuvent devenir fastidieux avec le temps surtout lorsque l’état de la peau s’améliore. Toutefois, il est important de persévérer. L'hydratation de la peau reste une des méthodes les plus simples et efficaces pour renforcer la fonction barrière et ainsi diminuer la sécheresse cutanée et espacer les crises.

Difficile de prendre conscience que nous nous grattons et difficile ensuite de résister. Il est donc important d’identifier ces moments et de trouver des alternatives adaptées. Il existe quelques astuces pour détourner son attention : occuper ses mains, gratter un objet comme des petites balles texturées pour les plus petits , jouer avec les doigts, gratter la face du velcro cousue sur une peluche ou les zones de grattage du pyjama. Et pour éviter les écorchures, les ongles ras et pour la nuit des gants en coton ou en soie (s'ils sont tolérés) peuvent aussi être une solution, ils peuvent d’ailleurs se transformer en marionnettes pour les enfants.

Le bain présente beaucoup d’avantages : il nettoie, détend et prépare à l’application des émollients. Mais réduisez sa fréquence et limitez sa durée à 10 minutes maximum. Car les eaux dures et calcaires assèchent la peau donc favorisent les irritations puis les démangeaisons. Au quotidien, préférez des douches rapides de 5 minutes. La température de l’eau ne doit pas dépasser 34°C pour éviter de réactiver les inflammations. Séchez-vous en vous tamponnant délicatement avec une serviette pour ne pas raviver les sensations de démangeaisons.

Le froid peut effectivement apaiser les démangeaisons. Vous pouvez avoir recours à des petits pois congelés conservés dans un sac personnalisé, une poche rafraîchissante ou encore des galets stockés au réfrigérateur, à condition de ne pas les poser directement sur la peau, surtout si celle-ci est déjà lésée. Des applications quotidiennes de compresses imbibées d'Eau thermale sur les zones à soulager sont aussi très efficaces, et l'occasion de prendre un moment pour se relaxer.

Appliquez un soin hydratant type baume avant le coucher – et conservez un émollient et un spray d’Eau thermale à portée de main. Veillez à créer une ambiance relaxante, par exemple avec une lumière tamisée et de la musique douce. Ne vous couvrez pas trop et maintenez la chambre à une température de 18°C.