Bronzer sans soleil

av_solaires_shema_epiderme-hypoderme-melanocytes_1x1
1 : Hypoderme. 2 : Derme. 3 : Epiderme. 4 : UVA. 5 : Mélanine. 6 : Mélanocytes.

Bronzer, qu’est-ce que c’est ?


Déjà, il faut comprendre ce que « bronzer » veut dire. Comme un millefeuille, la peau est composée de plusieurs couches (bon deux, un peu moins) : l’épiderme, la plus superficielle, où les cellules se régénèrent plus vite, le derme la couche intermédiaire, et l’hypoderme la couche la plus profonde. Ce sont les cellules de l'épiderme qui bronzent, grâce à des cellules spécialistes à l'origine du bronzage : les mélanocytes. Sous l'effet des rayons UV, ces cellules produisent un pigment coloré, la mélanine. La mélanine est ensuite expulsée par les mélanocytes et va colorer les cellules voisines de l'épiderme.  

L'aptitude à bronzer dépend avant tout du type de peau, ou phototype, qui va de pair avec votre quantité de mélanocytes actifs, et donc votre capacité à produire (ou non) de la mélanine. Bronzage ou coups de soleil ne modifient pas les mélanocytes à court terme. Quand toute la mélanine produite a été éliminée, la peau a repris sa couleur initiale. Sa capacité à bronzer est toujours la même.

L’aptitude à bronzer


La capacité à bronzer est propre à chaque individu. Elle dépenddu phototype de peau et de l’action des mélanocytes, les cellules en charge de la production de mélanine qui va pigmenter l’épiderme. La mélanine contenue dans la peau constitue une barrière naturelle de la peau contre les UV, mais ne suffit pas à l’en protéger complètement. Quoique vous fassiez, vous ne pouvez malheureusement pas changer la structure de votre peau ni son aptitude à bronzer.

Les six phototypes de peau

Ce phototype est très rare, il concerne les personnes albinos, qui, par un déficit d’origine génétique, n’ont pas la possibilité de synthétiser de mélanine. Ces personnes ont des cheveux d’une couleur très caractéristique, blanc jaune pâle, leurs yeux ne sont pas colorés, leur peau est blanc très clair, la moindre exposition solaire entraîne un coup de soleil et elles ne bronzent jamais.
SPF recommandé : 50+

Il s’agit des peaux très claires, d’une couleur laiteuse, souvent avec des taches de rousseur. Leurs cheveux sont roux la plupart du temps. Une exposition solaire, même très courte, entraîne un coup de soleil et elles ne bronzent pratiquement pas. Elles doivent impérativement se protéger du soleil.
SPF recommandé : 50+

Peau claire, parfois avec des taches de rousseur et des cheveux blonds. Ces personnes ont presque toujours des coups de soleil, mais elles bronzent légèrement et obtiennent en fin de vacances un hâle clair.
SPF recommandé : 50+

Il s’agit là d’un phototype intermédiaire très fréquent en France. Ces personnes sont blondes ou châtains, leur peau est claire ou mate. Elles ont parfois des coups de soleil en début d’exposition puis développent un bronzage classique doré. La couleur des yeux et des cheveux est importante. Les phototypes 3 blonds ou avec des yeux clairs ont un vieillissement cutané plus rapide que les bruns avec des yeux foncés en cas d’exposition solaire répétée.
SPF recommandé : 30 ou 50

Ce sont des personnes brunes à la peau mate qui ont rarement des coups de soleil. Elles bronzent rapidement car leur peau contient beaucoup de mélanine.
SPF recommandé : 20 ou 25

Ce phototype est appelé le type méditerranéen. Ce sont personnes brunes à peau mate qui ont exceptionnellement des coups de soleil et qui bronzent très rapidement. Leur bronzage est foncé.
SPF recommandé : 20 ou 25

Ce sont les personnes à peau noire et aux yeux noirs, qui résistent très bien au soleil. Une crème solaire à faible indice de protection leur suffit.
SPF recommandé : 10 (et de 20 à 25 pour les parties plus claires de la peau).

L'autobronzant, qu'est-ce que c'est ?

Pour bronzer sans soleil ou prolonger son bronzage à domicile, l’autobronzant est une bonne parade. Le principe actif de l'autobronzant est la dihydroxyacétone (ou DHA), qui va colorer la couche superficielle de la peau et s’éliminer progressivement par l’oxydation superficielle de la mélanine à la surface de la peau – versus une montée de la mélanine dans le cas du bronzage naturel. Elle est généralement associée à de l'erythrulose, un actif d’origine végétale qui a pour mission d'uniformiser la couleur.

Quel autobronzant choisir ?

Si vous voulez obtenir un résultat visible rapidement sur votre peau, mieux vaut privilégier les produits autobronzants qui vous permettront d’arborer un teint hâlé en quelques jours. L'autobronzant progressif peut aussi être une bonne option pour les peaux claires qui craignent un contraste trop saisissant.

Comment bien l’appliquer ?

Appliquer son autobronzant peut s’avérer délicat, avec le risque de laisser des marques disgracieuses et un résultat peu naturel.

av_solaires_avec-moderation_1x1

Les bons gestes

  •  Afin d’avoir une application plus régulière, déposer l’autobronzant en alternant les deux mains et en utilisant toute la surface des deux mains.
  • Ne pas insister sur les zones épaisses telles que les genoux et les coudes, y déposer au préalable un peu de lait corporel afin de diluer l’autobronzant sur les zones épaisses.
  • Éviter d’en appliquer sur les talons.
  • Faire un gommage la veille, si possible.    
  • Ne surtout pas oublier de vous laver soigneusement les mains après application.

CONSEIL D’AMI (ET D’EXPERT)

Les effets bonne mine d’une alimentation riche en bêta-carotènes

Les carottes, ça ne rend pas seulement aimable, ça donne aussi bonne mine ! En effet, les aliments riches en bêta-carotènes (outre les carottes, on en trouve dans les oranges, les tomates, ou les poivrons) aident votre peau à se colorer très légèrement en hiver et à se couvrir d’un joli hâle le jour où le soleil pointe (enfin) son nez.

UV en cabine : attention danger

Le soleil se fait rare, l’hiver est long… Vous êtes tenté(e) par une petite séance d’UV en cabine pour vous redonner bonne mine et avoir la main un peu plus légère sur le fond de teint. Néanmoins, le bronzage en cabine peut s'avérer dangereux pour la peau s'il est pratiqué dans de mauvaises conditions, et les UV artificiels sont quatre fois plus toxiques que les naturels. En effet, celui-ci utilise essentiellement les UVA, responsables du vieillissement cutané, et pour partie, de l'augmentation du risque de mélanome. 

av_solaires_cancer-peau_homme_dos_1x1

Soleil et bronzage : attention aux faux amis

Le soleil n’est pas toujours là où vous l’attendez… Au risque de vous surprendre, il ne suffit de faire l’étoile de mer sur une plage pour être exposé au soleil et à ses méfaits : en ville aussi votre peau est exposée tous les jours. Par exemple, si les vitres des voitures ou de votre maison filtrent les UVB, ils laissent passer une certaine quantité d’UVA.

L'ombre aussi est trompeuse. Le rayonnement indirect est un danger réel, d'autant plus que l'on se trouve dans un environnement qui réverbère le rayonnement solaire (neige, sable clair, eau). Il est donc important de penser à protéger sa peau toute l’année, en toute saison, grâce par exemple à des crèmes protectrices teintées qui protègent du soleil tout en colorant la peau, à la façon d'une crème teintée ou d'un fond de teint (alliez l’utile à l’agréable !). 

Les trois types de rayonnement du soleil

  • Le rayonnement direct qui varie en fonction de l’altitude, la latitude, la saison et l’heure
  • Le rayonnement diffus qui est dispersé par des composants atmosphériques, comme les nuages, la brume et des particules de poussière
  • Le rayonnement réfléchi sur des entités de surface et qui varie en fonction du degré de réverbération des surfaces (neige, sable, mer, herbe etc...).

On appelle le rayonnement solaire total ou global la somme des rayonnements directs, diffus et réfléchis. 

SANS SOLEIL

LA SOLUTION POUR BRONZER SANS SOLEIL

Autobronzant hydratant - Gelée satinée

Un hâle progressif, lumineux et naturel de la peau sensible du visage et du corps.

 

Découvrir
av_sun-care_moisturizing-self-tanner_front_100ml_3282770073041