La lumière bleue : quels risques pour la peau ?

Sommaire

La lumière bleue : quels risques pour la peau ?

av_solaire_bleu_lisa_rose_2409-1x1 472x472

La lumière bleue, qu’est ce que c’est ?

On connait la lumière bleue émise par des sources artificielles dotées de lampes à LED ou fluo-compactes telles que les écrans d’ordinateurs, les smartphones… mais la lumière bleue est une lumière principalement émise par le soleil.

L’intensité lumineuse du soleil peut être 1000 fois plus importante que celle des écrans et il faudrait passer 64 jours complets devant sa tablette digitale pour une exposition équivalente à une heure au soleil.

Il est donc nécessaire de protéger sa peau contre la lumière bleue du soleil. 

Comprendre la lumière bleue et ses effets sur la peau

La lumière « bleu violet » est la bande du spectre visible contenant le plus d'énergie d’où son nom HEV pour « High Energy Visible Light » en anglais, qui elle est néfaste pour l’organisme : elle accélère le vieillissement de nos cellules et il est nécessaire de s’en protéger. 

25% des dommages cellulaires sont causés par la lumière bleue1. Son rayonnement accélère chaque jour le vieillissement de la peau et favorise l’apparition des rides et des taches.   

On peut donc raisonnablement supposer qu'à long terme, et surtout au fur et à mesure que le vieillissement érode les mécanismes de défense cellulaires, l'exposition de la peau à une lumière à haute énergie peut avoir un effet nocif qui favorise son vieillissement voire des mécanismes de cancérisation. Par ailleurs, la lumière bleue agit sur le gène de la pigmentation et stimule l’activité des mélanocytes. Elle aggrave donc certaines dermatoses liées au fonctionnement de la mélanine telles que le masque de grossesse ou l’hyperpigmentation post-inflammatoire. La lumière bleue a donc potentiellement des effets plus dévastateurs encore que les UVA, surtout sur les peaux foncées. 

 

Avec la lumière bleue haute énergie visible, on a découvert un nouvel ennemi de la peau, peut-être plus nocif encore que les UVA et UVB. En effet ces ondes néfastes sont dotées d’une pénétration encore plus profonde des couches cutanées, allant jusqu’à l’hypoderme. Avec son énergie intense – qui lui vaut son nom – la lumière bleue attaque tous les constituants cellulaires : les lipides, les protéines, l’ADN. À elles seules, elles altèrent les cellules de la peau en une heure d’exposition au soleil². D’autres travaux ont aussi montré que cette lumière bleue-violet entraîne la formation d’espèces réactives oxygénées toxiques qui affectent tous les constituants des cellules cutanées : lipides, protéines et l’ADN.

 

av_suncare_intense-protect_social_5_3282770141214_hd_1-1-400x400

Les bons gestes pour protéger votre peau et éviter les rides prématurées causées par la lumière bleue :

  • Appliquez un soin solaire qui protège contre la lumière bleue HEV lorsque vous êtes en extérieur.
  • Veillez à ré-appliquer le soin autant de fois que nécessaire pendant la journée, surtout si vous vous baignez ou passez beaucoup de temps au soleil.
  • Évitez de vous exposer entre 11h et 15h, car c’est là que les rayons du soleil sont les plus forts. Si vous devez être dehors pendant cette période, cherchez l’ombre autant que possible.     
  • N’oubliez pas de protéger votre visage avec un filtre solaire, même si le ciel est couvert. La lumière bleue peut atteindre votre peau à travers les nuages.
  • Privilégiez une alimentation équilibrée pour avoir un bon apport en vitamines et antioxydants, qui aident votre corps à lutter contre le vieillissement cutané causé par la lumière bleue.

Une formule qui répond au double engagement d’Avène : respecter la peau et l’environnement
 

Le nouveau filtre TriAsorB™ s’inscrit pleinement dans la démarche Conscious Care de Pierre Fabre Dermo-Cosmétique. Utile, raisonnée et éthique, celle-ci vise à formuler des actifs toujours plus respectueux de la peau et de l’environnement. 

La meilleure prévention contre la lumière bleue et le photovieillissement

Issu de la recherche médicale Pierre Fabre et révélé en 2020 dans le soin solaire Intense Protect 50+, TriAsorB™ a révolutionné les fondements de la photoprotection en offrant la plus large protection UVB - UVA courts - UVA longs, et au-delà des UV, jusqu'à 450 nm, contre la lumière bleue, accélératrice du vieillissement cutané

Intégré dans le système filtrant breveté Eau Thermale Avène, TriAsorB™ renforce le niveau de protection de la peau contre le photovieillissement lié à la lumière bleue et offre ainsi une très haute protection contre les dommages cutanés profonds et visibles.      

Jusqu’à l’invention du filtre TriAsorb™, la seule façon de protéger sa peau de la lumière bleue était d’éviter complètement le soleil. Mais c’est évidemment impossible : nous sommes tous amenés à sortir pour nos activités quotidiennes, et passer du temps dehors est même indispensable pour être en bonne santé. 

C’est pourquoi nous avons développé un soin qui vous protège non seulement contre les UVA et les UVB, mais aussi contre les rayons HEV. Ce filtre solaire protège des effets néfastes de la lumière bleue sur la peau et le visage.

 

av_solaire_bleu_juliet_3455-1x1 472x472

CONSEIL D'AMI (ET D'EXPERT)

Que faire contre la lumière bleue ?

La solution dermatologique contre la lumière bleue

L’innovation d’Eau Thermale contre la lumière bleue : le nouveau filtre solaire TriAsorb™

Pour lutter contre les effets de la lumière bleue sur la peau, les laboratoires Eau Thermale Avène ont mis au point une nouvelle technologie révolutionnaire : le filtre TriAsorb, inspiré du pouvoir photoprotecteur naturel de la mélanine. 

   

Filtre solaire TriAsorB™ : Comment ça marche concrètement ?

La mélanine, qui est fonction du phototype de chaque individu, se charge de procurer naturellement une photoprotection adaptée à la peau. C’est elle qui protège au quotidien des effets aigus des rayons solaires - les coups de soleil – mais aussi des effets à long terme - le photovieillissement et les cancers cutanés. C’est encore elle qui protège de la lumière bleue à haute énergie visible. Inspiré par ce fonctionnement unique, TriAsorB™ vient apporter à la peau une photoprotection très large et efficace et refléter la partie nocive du spectre solaire, laquelle inclut les UVB, UVA courts, UVA longs mais également la lumière bleue haute énergie visible.

Contrairement aux soins solaires classiques qui vous protègent uniquement contre les effets immédiats des rayons UV, le filtre TriAsorB™ est un véritable écran contre le vieillissement cutané. Le filtre TriAsorB™ vous protège également des effets néfastes de la lumière bleue. Un geste simple et nécessaire pour éviter l’apparition de rides et de tâches ! 

 

av_solaires_engagement_phytoplancton-zooplancton_1x1 1620x1620

Respect de l’environnement

Les Laboratoires Eau Thermale Avène poursuivent leur démarche éco-responsable et leur engagement pour limiter l’impact des filtres solaires sur les océans. Ainsi le nouveau filtre TriAsorB™ a franchi de nombreux tests en conditions expérimentales et ces tests ont prouvé qu’il était non toxique sur 3 espèces-clés de la biodiversité marine : une espèce de corail, une espèce de phytoplancton et une de zooplancton.

 

Nouvelle gamme visage anti-lumière bleue

 

  • Des formules spécifiques qui répondent aux besoins des peaux sèches et très sèches, des peaux normales à mixtes, des peaux grasses à imperfections.
  • Avec le plus haut standard de photoprotection pour prévenir le vieillissement lié au soleil et des actifs sélectionnés pour l’équilibre et le respect de chaque type d’épiderme
  • Jusqu’à -72% de pigmentation induite par la lumière bleue1

1Scorage clinique in-vivo réalisé sur le fluide teinté SPF 50+ sur 16 sujets, résultat obtenu 24h après exposition à la lumière bleue – En moyenne, -40% observé sur l’ensemble des références de la gamme.

Découvrir

SOINS SOLAIRES

Intense Protect 50+ : le soin solaire large spectre anti-lumière bleue

  • Le nouveau soin solaire ultra large spectre répondant aux plus hautes exigences pour la peau tout en minimisant notre impact sur l'environnement.
  • Réduction de 95,3% des lésions de l'ADN induites par la lumière bleue¹ 

¹Test in vitro. Application topique (2 mg.cm-2) Mesures réalisées sur des épidermes reconstruits. Stress : exposition à la lumière bleue simulée. Quantification des dommages oxydatifs de l’ADN par analyse immunohistochimique.

Découvrir
SOINS SOLAIRES

1Zastrow L, Groth N, Klein F et al. The Missing Link – Light-Induced (280–1,600 nm) Free Radical Formation in Human Skin. Skin Pharmacology and Physiology 2009;22: 31-44

Retour en haut