Sommaire

Impact psychologique de l'acné chez l’ado

A l'adolescence, les bouleversements sont nombreux et parfois difficiles à appréhender. Le corps des filles et des garçons change sous l'effet des hormones, qui sont aussi à l'origine de l'acné. Même lorsqu’elle est peu sévère, son impact psychologique possible est à prendre en considération par les adultes qui accompagnent les ados durant cette période sensible voire perturbante. Le maitre mot : sérénité, car des réponses existent.

Acné : bouleversement hormonal et impact psychologique

Chez les filles comme chez les garçons, l'acné se développe sur le visage, mais aussi parfois le dos, les épaules, le décolleté. Elle apparaît pendant la puberté, sous l'effet des hormones qui sont aussi responsables du développement des poils, des seins, des testicules, etc.

Ce passage de l'enfance à l'adolescence s'accompagne également de changements psychologiques et comportementaux, parfaitement normaux :  un ado s'identifie désormais davantage à ses amis qu'à sa famille. Il devient aussi très concerné par l'image qu’il renvoie. Et lorsque cette image est brouillée par l'acné, cela peut devenir, pour certains, difficile à vivre.

Il arrive parfois que l'acné soit vécue comme une catastrophe, surtout lorsqu'elle est sévère. L'impact psychologique, souvent combiné à d’autres éléments, peut même aller jusqu'à la dépression. Heureusement, limiter cet impact est possible. 

Acné hormonale 

« L’acné est apparue quand j’avais 12-13 ans. D’abord sur le visage, surtout sur le front, le menton et le nez. Ensuite, un peu sur le haut du dos, les épaules et le torse. Je l’ai assez mal vécu. Mes amis me charriaient pour rigoler, mais c’était assez blessant. »

CLÉMENT, 16 ANS

Comment limiter l'impact psychologique de          l'acné ?

Certaines idées reçues ont la vie dure : celles que l'acné est la conséquence d'un manque d'hygiène ou qu'elle condamne à renoncer à une vie sociale ou sentimentale en raison de l’apparence. Elles sont évidemment fausses.

D’ailleurs, pour échapper au jugement des autres, il peut être tentant de s'isoler, mais cela ne ferait que renforcer le mal-être. Alors, comment agir ? On peut déjà garder en tête que l'acné touche jusqu'à 80% des adolescents. Elle est donc extrêmement courante, et cela va déjà mieux en le rappelant.

Sachez ensuite que l'acné n'est pas du tout liée à un manque d'hygiène, C'est une maladie qui se déclenche sous l'effet des hormones et qui peut être aggravée par le mode de vie. Le stress, une alimentation trop riche en sucres ou des cosmétiques non adaptés, par exemple, contribuent à son développement et sa persistance.

Facteurs aggravants

Traiter l'acné pour diminuer l'impact psychologique

L'acné est une maladie, et une maladie qui se soigne. Plusieurs professionnels de santé peuvent intervenir.

Le médecin traitant

Le médecin traitant peut être le premier recours si l’acné pèse sur le moral. C’est le "médecin de famille”, celui avec qui on se sent en confiance et avec qui on peut parler. Une acné prise en charge rapidement évolue plus favorablement. Le médecin traitant peut aussi orienter vers un dermatologue.

Le dermatologue

C'est Le médecin spécialiste de la peau. Il commencera par évaluer la nature et le degré de sévérité de l’acné et proposera des traitements adaptés. Il donnera également des conseils d'hygiène quotidienne, à observer aussi rigoureusement que le traitement pour que l'état de la peau s'améliore. 

 

Prendre soin d'une peau acnéique

CONSEIL D’AMI (ET D’EXPERT) 

Il peut être difficile d'assumer l’acné face aux autres mais l'isolement n'est jamais la solution.  

Que l’acné nécessite ou non un traitement prescrit par un dermatologue, la peau a besoin d'être chouchoutée ! En cas de doute, on n’est jamais trop de deux, parent et ado, pour sélectionner les bons produits. La peau fragilisée par des traitements n'a pas les mêmes besoins qu'une peau « simplement » grasse avec des boutons. Et on le répète, des produits non adaptés peuvent favoriser les poussées d'acné.

Il est également possible de se maquiller lorsque l'on a de l'acné sur le visage. Du simple correcteur à la crème teintée ou au fond de teint , mieux vaut privilégier des produits non-comédogènes qui laissent respirer la peau. Et bien sûr : le démaquillage, c’est tous les soirs, et on ne touche surtout pas aux boutons, sous peine d'aggraver leur aspect.

Les bons gestes pour atténuer l'impact psychologique de l'acné

Suivre le traitement et/ou observer une routine de soin quotidienne avec des produits adéquats, c'est le premier pas pour dire adieu à l’acné. Même si le chemin peut sembler parfois long, il est important de ne pas céder au découragement ! La régularité, c'est la clé.

Prendre soin d’une peau acnéique

Dans la même gamme

Nos solutions pour prendre soin de votre peau à tendance acnéique

Les produits Eau Thermale Avène conçus pour vous réconcilier avec votre peau

Best Seller
Cleanance Comedomed

Cleanance Comedomed

Apaise, matifie, réduit les imperfections

Essayez-moi
Couvrance Fond de teint correcteur fluide Naturel

Couvrance Fond de teint correcteur fluide Naturel

Unifie le teint, sublime, maquille

Essayez-moi
Couvrance Pinceau correcteur beige

Couvrance Pinceau correcteur beige

Sublime, maquille, réduit les imperfections