Sommaire

Vivre avec l’eczéma et le psoriasis : Enfant

Eczéma, psoriasis : l’enfant à fleur de peau. Être touché par l’eczéma ou le psoriasis est une source quasi permanente d’inconfort. Qui plus est pour les plus jeunes. Démangeaisons, manque de sommeil, stress, parfois moqueries, ces deux pathologies affichantes impactent leur qualité de vie. Vous pouvez surmonter ensemble cette épreuve.

av_eczema-psoriasis_bebe_1x1_v1

Psoriasis et eczéma de l’enfant : quelles différences ?

Le psoriasis survient généralement chez des personnes génétiquement prédisposées. Il se manifeste par un renouvellement trop rapide des cellules de l’épiderme et une inflammation chronique de la peau.
De son côté l’eczéma associe une altération de la barrière cutanée et une plus grande sensibilité du système immunitaire aux allergènes, ce qui rend la peau plus réactive.
Si elles diffèrent par leurs causes, les deux pathologies se ressemblent sur bien des points. Toutes les deux sont des maladies chroniques marquées par une alternance de poussées et des périodes de rémission. Les plaques sont rouges et peuvent démanger énormément. Si le psoriasis de l’enfant n’est pas très fréquent, l’eczéma atopique concerne de 10 à 15% des moins de 7 ans en Europe. 

 

Psoriasis et eczéma de l’enfant : des signes qui ne trompent pas

Les poussées sont marquées par l’apparition de plaques.
Pour le psoriasis, les lésions sont rouges et squameuses. Chez l’enfant, elles démangent rarement et touchent principalement les zones de frottement : coudes, face postérieure des avant-bras, genoux, jambes, bas du dos. Mais aussi le cuir chevelu, les sourcils, les conduits auditifs. Ou bien encore, les ongles, la paume des mains ou la plante des pieds.

             

En revanche, les plaques d’eczéma atopique (qui se développe préférentiellement chez le nourrisson et l'enfant) sont souvent moins épaisses, moins bien délimitées et moins squameuses que les plaques de psoriasis. En revanche, elles démangent. Chez les enfants de moins d'un an, elles touchent certaines parties du visage (front, menton, joues) et des membres (jambes, bras). Entre un et deux ans, l'eczéma siège préférentiellement sur la tête, le cou et les plis de flexion. Et chez les plus de deux ans, ce sont les plis (cou, sous les oreilles, coudes, genoux, fesses), les mains, les poignets et les chevilles qui sont concernés.

Psoriasis de l’enfant

Eczéma atopique

Zones de l’eczéma- visage et cou

Conseils anti-démangeaisons enfant

 

av_eczema-psoriasis_enfant_rougeur_cou_1x1

Les sensations de démangeaisons et de brulure engendrées par ces maladies sont une véritable souffrances pour les petits et deviennent vite une source de stress avec un retentissement important sur la vie quotidienne.

av_carnets-experts_bebe_maman_1x1

 

Comment réagir en tant que
parents ?

Si votre enfant souffre d’une dermatite atopique ou de psoriasis, vous savez à quel point cela peut être parfois difficile à gérer. Quoi de plus décourageant que de voir son enfant souffrir et de ne pas savoir comment le soulager ? Avant toute chose, même si ces maladies présentent un côté héréditaire, ne vous sentez pas responsable. En revanche, vous avez un rôle à jouer. Vous pouvez l’accompagner et l’aider à faire face. Parlez avec lui, encouragez-le exprimer ce qu’il ressent. Il est important de ne pas minimiser sa gêne. Et bien entendu, identifiez les éléments déclencheurs et prenez une part active dans ses soins.

CONSEIL D’AMI (ET D’EXPERT)

 Le prurit, cette insupportable sensation de démangeaisons, est un véritable cercle vicieux. En clair, plus votre enfant se grattera, plus il aura envie de se gratter. Mais il est très difficile d’interdire à un enfant de ne pas toucher ses plaques. Heureusement, il existe des alternatives. Quand ça démange, encouragez-le à gratter son doudou, changez-lui les idées en faisant du sport…

Les conseils soin anti-démangeaisons

av_eczema-psoriasis_dermatologue_enfant_1x1_v1

Quels sont 
les traitements ?

Le traitement de l’eczéma ou du psoriasis implique trois acteurs clés : votre enfant, vous-même parent, et votre médecin. Avant toute chose, seul un examen médical (pédiatre, dermatologue, médecin traitant) permet de poser un diagnostic clair, de mieux faire comprendre la pathologie et ainsi mettre en place le traitement le plus efficace. Lequel dépendra de plusieurs facteurs comme l’impact sur la qualité de vie, et la gravité des manifestations.

Traitement de l’eczéma atopique.

Traitement du psoriasis.

Comment prévenir l’eczéma et le psoriasis ?

Au-delà des traitements, il vous est possible d’agir pour prévenir les poussées et les démangeaisons. Une prévention qui repose sur trois piliers qui aideront votre enfant à se sentir mieux. Le premier de ces piliers, c’est l’hydratation. Un soin émollient ou hydratant permettra de restaurer la fonction « barrière » de la peau et de prévenir une nouvelle poussée. Vous saurez tout en consultant notre Focus sur les règles d’hydratation. 
Deuxième pilier : une hygiène adaptée. De nombreux parents pensent qu’il est préférable d’espacer la toilette des enfants concernés par l’eczéma ou le psoriasis. Pourtant l’hygiène est nécessaire. Alors comment faire ne pas irriter la peau lors de la toilette ? Retrouvez la réponse dans notre Focus consacré à l’hygiène adaptée.                   

Dernier levier : éviter qu’il ne se gratte pour ne pas abîmer sa peau. Pas une mince affaire. Rassurez-vous. Là encore des solutions simples existent, comme l’utilisation de galets lisses. A retrouver dans notre focus dédié. 

av_eczema-psoriasis_application_creme_produit_1x1_v1
ECZEMA, PSORIAIS DE L’ENFANT: NOS REPONSES A VOS QUESTIONS

Démêler le vrai du faux : nous sommes là pour ça.

Cette croyance est très ancienne… mais ce n’est qu’une croyance. Aucune des deux pathologies n’est contagieuse. Il s’agit de maladies chroniques et inflammatoires. Elles sont dues à des anomalies cutanées et à des facteurs environnementaux comme des allergènes…

Malheureusement non. Les traitements et soins existants sont à visée symptomatique. Très efficaces, ils n’ont pas pour objectif de faire disparaître définitivement la maladie, mais de traiter les symptômes lors de la phase aiguë et de prévenir la survenue de nouvelles poussées.

Tout à fait. Le stress impacte le système immunitaire. Il peut alors peut aggraver ou déclencher une poussée.

Bien entendu. Attention cependant, le chlore et le sel peuvent être irritants. Votre enfant devra donc respecter quelques consignes. La première étant d’appliquer une crème barrière avant de se baigner. Elle protégera la peau. Puis de se rincer à l’eau douce après sa baignade. Dernière étape, appliquer un soin émollient avant de se rhabiller.

Les cures thermales sont souvent recommandées pour les enfants atopiques ou ceux atteints d’un psoriasis. Elles comportent des soins (bains, douches, cures de boisson...) à base d’Eau thermale, des ateliers d’éducation à la sante qui sont l’occasion pour l’enfant et ses parents de mieux connaître la dermatose et ses traitements, ainsi qu’un suivi médical régulier.

Nos solutions pour les jeunes peaux atopiques

Les soins Eau Thermale Avène conçus pour aider votre enfant à se sentir mieux dans sa peau
av_xeracalm_balm_1_post_3282770114171_ld -2-

Gamme Xeracalm A.D

J’adore, je n’ai plus de rougeurs, ni démangeaisons, ni d’allergies. Ma peau est douce.